Un banlieusard parmi d’autres

Une pétition pour conaître la vérité sur Adama peut être signée icihttps://www.change.org/p/état-français-justice-pour-adama-signé-tous-la-pétition-f5222dc6-dd1e-4a2d-a60b-1093a31e20dc

Une cagnotte en mémoire d’Adama https://www.leetchi.com/c/obseques-de-traore-adama

adama0smalladama1smalladama2smalladama3smalladama4smalladama5smalladama6smalladama7smalladama8smalladama9smalladama10smalladama11smalladama12smalladama13small

adama14small

adama15small

adama16small.png

Voir le très bon travail d’enquete de Bastamag sur les crimes policiers http://www.bastamag.net/Homicides-accidents-malaises-legitime-defense-50-ans-de-morts-par-la-police

Une liste des victimes tenue par le collectif Urgence notre police assassine http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/123663553

adama17smalladama18small

adama19small

30 ans d’impunité http://www.bastamag.net/Bavures-policieres-mortelles

adama20smalladama21smalladama22smalladama23smalladama24small

L’émission de Là-bas si j’y suis http://la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2005-06/novembre-106/clichy-sous-bois-quand-la-police-provoque

adama25small

 

 

11 réflexions sur “Un banlieusard parmi d’autres

  1. Yep ! Merci pour cette illustration de cet évènement. Je porte à votre connaissance le blog du collectif Contre Les Abus Policiers de Bordeaux (C.L.A.P33)
    http://clap33.over-blog.com/
    Et un clip que j’ai fait sur une chanson que j’ai composée suite à mon tabassage par les force de l’ordre en 2009

    La solidarité est notre arbre ! Pas de justice, pas de paix !
    m. pour O.P.A

    Aimé par 1 personne

  2. Sur le coup, je me fais l’avocate de la police. Si quelqu’un s’enfuit devant un policier, il est parfaitement naturel que le policier pense qu’il a quelque chose à se reprocher et le poursuive. Il arrive souvent que des affaires défraient la chronique quand la personne poursuivie meurt ou tue des gens dans sa fuite (quelqu’un ayant pris la fuite suite à une infraction mineure du code de la route). Dans ces cas là, je trouve que les médias sont loin d’être tendres avec les policiers, en les rendant responsables des actes du fuyard.

    Les bavures policières, ça existe. Les flics sont rarement aimables avec les gars un peu bronzés. Il y a de vrais connards dans la police. Mais quand même, bien souvent, médiatiquement, ils s’en prennent plein la gueule.
    Un voleur de scooter fuit quand ils tentent de l’interpeller ? S’ils ne le poursuivent pas, la police est laxiste, c’est à cause d’eux qu’on a tant de vols. S’ils le poursuivent et que le voleur se blesse gravement, c’est encore la faute des flics.

    J'aime

      1. Les policiers en France n’ont pas le droit de le faire. Ils ne peuvent utiliser leur arme que pour la légitime défense. Au grand regret de certains partisans d’extrême-droite qui aimeraient bien que les flics puissent tirer dans les jambes (comme au cinéma, quoi. Pas : c’est ballot, il court plus vite que nous, désolé monsieur pour le téléphone qu’il vient de vous voler). Les gendarmes ont un peu plus de latitude, en particulier lors des opérations sur des actes de terrorisme, m’enfin ils ne tuent pas des innocents désarmés. C’est clair qu’il y a des bavures, mais n’oublions pas qu’en règle générale, quand ils arrête quelqu’un, ce n’est pas un ange, et ce quelqu’un peut parfaitement avoir l’intention de ne pas se laisser faire. Des gens qui agressent au couteau, ils vont pas forcément lâcher leur arme parce qu’ils ont un flic face à eux. Surtout si ça relève du cas psychiatrique.

        Concernant Traoré Adama, il y a des interrogations et des zones obscures dans cette histoire. Mais il faut prendre garde à ne pas sauter trop vite aux conclusions. Quelqu’un est mort. C’est logique que les proches aient la hargne et aient envie que les coupables soient punis. Ça ne signifie pas que les policiers aient quelque chose de grave à se reprocher, comme une manipulation qu’ils savaient dangereuse. Quand des centaines de personnes sont mises en garde à vue chaque jour, fatalement, un jour ou l’autre, il y aura forcément quelqu’un qui va mourir pendant sa garde à vue, c’est une loi statistique.

        Par contre, la fuite systématique devant les flics est effectivement un problème. Il faut à la fois sensibiliser les policiers à ce problème, modifier ce qu’on peut dans leur comportement (il n’est pas normal d’avoir peur de la police), et casser la mauvaise image de la police dans les banlieues.

        J'aime

      2. Désolée je suis obligée de te dire que tu es complètement à côté de la plaque. J’espérais pourtant que c’était suffisamment bien étayé dans la BD.
        Pour l’histoire d’Adama, il n’y a plus beaucoup de zones d’ombre, il a été reconnu que les gendarmes se sont mis à genoux sur son thorax tous les 3 et que c’est ce qui l’a tué. Le pompier qui est intervenu a témoigné avoir retrouvé Adama, non seulement pas en position de sécurité, mais même encore menotté, et il a dû insister à plusieurs reprises pour obtenir le retrait des menottes.

        Tu dis que les forces de l’ordre n’ont pas le droit de tirer sur quelqu’un. C’est peut-être vrai en théorie (bien que la notion de légitime défense soit de plus en plus élargie) mais en pratique : quand un flic tue un mec de banlieue, il n’est jamais condamné. Ou quand il l’est, c’est en général une peine de 6 mois sans porter son arme et c’est finie. L’inertie des médias, la complicité de la justice et la solidarité au sein du corps policier transforment ce que tu qualifies de bavure en crime légal. Les chiffres sont dans la BD : c’est un homme par mois qui meurt tué par la police, sans procès. Je sais pas si tu es pour la justice en mode cowboy – pas moi.

        Bon de toute façon attendre des blancs qu’ils réagissent avec empathie à ce genre de cas, c’est un peu perdu d’avance hein.
        Mais si toutefois tu as envie de te pencher sur le sujet, je te conseille très vivement les bouquins de Mathieu Rigouste.

        J'aime

      3. Je trouve quand même qu’il reste des zones d’ombre. Par exemple, les gendarmes affirment l’avoir immobilisé à 3 parce qu’il se débattait, donc avoir employé une force nécessaire et proportionnée. Les pro-flics vont dire que c’est pas une zone d’ombre, que bien entendu les gendarmes n’ont fait que le strict nécessaire et que s’ils l’avaient pas fait il se serait encore enfui. Les anti-flics que c’est forcément les flics mentent, qu’ils avaient l’intention de donner la mort sans porter de coups mortels. De mon point de vue, c’est une zone d’ombre. On ignore ce qui s’est réellement passé, à moins de croire les gendarmes sur parole ou d’affirmer qu’ils mentent par défaut.

        Un homme par mois tué par la police, c’est vrai, mais faut pas oublier qu’il y a aussi environ un policier par mois tué dans l’exercice de ses fonctions.

        J’aime beaucoup ta leçon sur l’absence d’empathie des blancs, mais ça sonne un peu bobo blanc qu’est jamais sortie de son quartier huppé – et qui veut bien avoir de l’empathie envers les noirs et les arabes, mais seulement ceux qui se font tabasser par les blancs, pas ceux qui se font tabasser par les noirs et les arabes. J’ai vécu quelques temps dans la banlieue nord de Paris, un de mes pote a habité un HLM à Corbeil. Dans ces quartiers, il n’y a jamais de flic qui patrouillent. Ils viennent que pour les arrestations. Comme ce sont des fonctionnaires, ils peuvent avec de l’expérience obtenir leur mutation. Combien la demandent vers les quartiers chauds ? Les flics qui sont affectés aux populations les plus dangereuses sont des débutants. Les innocents des banlieues ont peur des flics ? C’est sûrement réciproque.
        Par contre, en attendant, faute de flic, c’est la racaille qui fait la loi. Elle fait fuir les pompiers, les médecins… Qui en pâtit ? L’immense majorité de la population, qui aimerait bien plus de police.

        Mon propos vise simplement à apporter un certain équilibre. Quand un banlieusard est tué par un flic, en règle générale, y’a pas besoin de donner plus de détails sur le pourquoi et le comment. Pour une bonne partie des Français, c’est la police qui tue, pour une autre bonne partie des Français, c’est le banlieusard qui l’avait cherché.

        Je suis allées à une manifestation contre les violences policières. À ma grande surprise, il n’y avait que des gens qui semblaient vouloir en découdre avec les flics… Bonjour la crédibilité du mouvement ! J’espère qu’après les manifestations contre la loi travail, il y a un peu plus de personnes sensibilisées au problème. Il y a eu aussi des manifestations en soutien aux forces de l’ordre. Je n’y suis jamais allée, mais j’imagine que la population y était plutôt du genre manif pour tous… Pourquoi deux camps opposés ? Ne peut-on pas manifester à la fois contre les violences policières et contre les violences faites aux policiers ?

        J'aime

      4. Ecoute, je t’ai donné des faits, qui visiblement ne suffisent pas à te convaincre que la situation n’est pas acceptable donc je vais pas me fatiguer plus longtemps … je vais retourner bruncher dans mon appart du 16ème🙂 Bon Dimanche !

        J'aime

      5. Visiblement je me suis fatiguée en vain à te donner des faits pour te montrer qu’il n’est pas sûr et certain que les 10 à 15 victimes de la police chaque année soient le fait d’une volonté délibérée des policiers et gendarmes d’aller abattre froidement un innocent pour le plaisir.

        Un peu dommage quand même d’avoir fait autant d’efforts d’explications pour une réponse aussi lapidaire. Je vois que tu ne daignes même pas lire ce que j’ai écrit, je trouve dommage de ta part que tu t’enfermes dans ton opinion sans voir quelqu’un qui pense différemment peut être quelqu’un dont tu peux t’enrichir et pas quelqu’un à convaincre. C’est vrai que j’aurais dû m’en douter avant de perdre du temps à expliquer plus avant. Ta première réponse sous-entendait déjà que tu savais toute la vérité sur cette affaire (dommage que tu gardes pour toi ces informations cruciales que la famille Traoré aimerait obtenir) et que je n’étais qu’une misérable crotte de penser que peut-être les flics appartiendraient à l’espèce humaine, voire ne seraient pas tous des clones. J’ai été bête d’insister, je vais reprendre mon bâton de pèlerin et prêcher l’amour entre les hommes indépendamment du sexe, de la couleur de peau, des opinions politiques et de la profession ailleurs qu’ici.

        J'aime

      6. Rohlala bin niveau strawman tu te poses là toi !
        Je vais quand même prendre le temps d’en rectifier un ou deux parce que bon j’aime pas trop qu’on me prête des propos qui sont pas les miens, c’est quand même assez malhonnête.
        Donc j’ai jamais écrit que tu étais une misérable crotte soyons claires🙂 Je trouve que ton raisonnement manque d’empathie simplement.
        D’autre part. Je n’ai absolument pas dit que les gendarmes et autres abattaient les gens pour le plaisir, même si malheureusement je pense que pour certains on est pas loin d’en être là. J’essaie juste d’expliquer (mal visiblement) que tout le système est organisé pour légaliser en pratique l’homicide (volontaire ou pas) d’une certaine partie de la population.
        On peut discuter de si le mec qui a tiré a eu peur que ça dégénère, ou s’était pris un caillou la veille par un type de la même couleur de peau (sic …), ou était juste de mauvaise humeur parce qu’il avait pas réussi à faire caca le matin.
        Ca change rien au fait que les collègues mentent pour couvrir (c’est largement documenté), que la justice acquitte, que les médias font tout pour rendre la victime coupable.

        Dans ton raisonnement je sens la même approche qu’avec les violeurs : peut-être que ? peut-être qu’il pensait pas à mal, peut-être qu’il avait très très envie, peut-être qu’elle l’avait provoqué ?
        Je pense qu’on a juste une façon différente d’aborder les choses. Je cherche pas à trouver des excuses au coupable, je cherche juste à ce que ça cesse.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s