16 réflexions sur “Liberté vestimentaire

  1. j’aime beaucoup ce dessin, il illustre parfaitement un propos que j’ai l’habitude de tenir mais qui semble encore et toujours rencontrer un mur psychique chez les gens
    j’aime beaucoup votre travail en général, cette mise en images drôles d’un féminisme radical réputé frustré est vraiment pertinente
    vraiment super ! continuez !

    J'aime

  2. Personnellement je suis musulmane de souche et voilée. J’ai fait ce choix par principe religieux et non pour choquer et embêter les gens. depuis ma vie a beaucoup changé, on me regarde de travers, on ne me laisse pas passer en priorité sur les passages piétons. On me crit dessus: t’as pas chaud! Vive la france! On me demande pourquoi je me voile? Une voiture à même fait semblant de vouloir m’écraser, j’ai eu la peur de ma vie.
    Je trouve ça injuste. Le droit de se vêtir comme on veut doit aller dans les deux sens: mini jupe ou voile pas de distinction. Leur soit disante liberté des femmes est très réduite. La majorité des femmes voilées en france le font de leur plein gré. Ne croyez pas qu’on nous force.
    À ca s’ajoute que l’on ne peut pas travailler mais bizarrement comme femme de ménage oui, le voile est acceptée. Je suis chargée de clientèle en banque et malheureusement je ne peux pas espérer un travail.
    Je suis française, je paie des impôts, je respecte les lois, pourquoi moi on ne me respecte pas?? J’ai le droit de m’habiller comme je veux, voile ou mini jupe peu importe c’est mon droit! La france n’est elle pas le pays des libertés? Je veux être ce que je suis tout simplement.

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Cemile. Dans ton cas (porter le voile par principe religieux), le problème pour toi est que la France est un pays laïque, ce qui implique que l’on n’a pas le droit de porter de signes distinctement visibles d’une appartenance religieuse dans certains lieux (je ne connais pas EXACTEMENT le texte de loi). C’est simplement la loi. Je pense qu’un juif avec sa kippa et les bouclettes sur les oreilles ne trouverait pas non plus de travail en tant que chargé de clientèle en banque. Par contre un catholique qui porte une croix en tant que médaillon oui, car cela ne se voit pas « distinctement ». Mais une religieuse voilée, non. etc etc….
    Le port de la mini-jupe n’est pas un signe d’appartenance à une religion, il ne faut pas tout mélanger.
    Tu es française ET musulmane, soit. Si ta religion t’OBLIGE à porter le voile (mais je n’en suis pas sûre, car beaucoup de musulmanes ne se voilent pas, même dans les pays dits « musulmans » (?) j’avoue que je ne comprends pas toujours tout…) ,tu ne peux tout simplement pas vivre en France, ou alors en faisant quelques concessions (ne pas travailler où tu aimerais, par ex). Si le port du voile n’est pas VRAIMENT une obligation, tu peux le porter partout où la loi ne te l’interdit pas…
    On te respecte telle que tu es. Ne crois pas le contraire parce qu’une loi t’interdit quelque chose qui te contrarie.
    Etre libre ne signifie pas avoir le droit de faire TOUT, PARTOUT.
    Par ex on respecte son enfant. Mais on lui interdit de voler, par ex.
    Et si tu es fumeuse, c’est pareil, tu n’as pas le droit de fumer dans les lieux publiques, mais chez toi oui; et cela même si tu payes tes impôts….
    (ces 2 exemples ne sont que des exemples, hein, qui illustrent 2 lois)
    Enfin, par rapport aux incivilités ou humiliations dont tu es victime, il s’agit sans doute de gens fortement racistes, ou très intolérants. Le monde est malheureusement plein de mauvaises personnes.
    Bon courage à toi. Et sache que parfois ‘ »lâcher du leste », même dans ses convictions, permet de se sentir plus heureux 😉

    J'aime

    1. Alors en fait Solange tu vas remballer ta condescendance raciste et aller te renseigner sur la définition de laïcité. Et de bienveillance et d’ouverture à l’autre tant qu’à faire. Les gens comme toi n’ont pas leur place ici. (je modérerai tes prochaines interventions, ne te fatigue pas.)

      J'aime

    2. Quand on n’est pas sûre, il est utile de s’informer.

      D’abord, il faut savoir que l’islam n’impose pas le port du voile. Il impose seulement une « tenue pudique » (pour les hommes ET les femmes). Ainsi, dire que le voile est une obligation religieuse est tout simplement faux. C’est un choix très personnel, souvent déterminé par la définition de la pudeur (est-ce que ça implique de se couvrir la tête?) et du rapport à la foi.

      Ensuite, concernant la laïcité : j’aimerais rappeler que celle-ci est d’abord un concept tolérant. La liberté de croire ou de ne pas croire, et ce dans le respect des autres. Le port de signes religieux ostentatoires est interdit dans les écoles, collèges et lycées publics (loi 2004). Aucune loi ne mentionne l’interdiction de ces signes religeux dans un autre espace que celui de l’école. Donc, en principe, aucun employeur n’a le droit de refuser de recruter quelq’un sous prétexte que cette personne est voilée (ou porte la kippa). L’idée d’accepter que certains emplois sont bannis à cause d’une confession religieuse me paraît tout simplement absurde. Ou alors, il faudrait clairement définir, par des textes de loi, les sphères proffessionelles qui nécessitent une neutralité religieuse complète (comme c’est déjà le cas à l’éducation nationale).
      Voir une femme voilée dans une banque n’a rien de choquant. Le seul endroit où elle doit « faire des concessions » (pour reprendre vos termes), c’est en allant chercher un enfant à l’école.

      Votre dernière phrase m’interpelle également : lâcher du leste dans ses convictions? Ca voudrait dire que, parce qu’elle subit des remarques/comportements déplacés, c’est à elle de s’adapter?

      Etre tolérant et ouvert d’esprit, ça passe d’abord par l’information. C’est plus difficile de se forger une opinion correcte (c’est-à-dire basée sur des arguments) lorsqu’on se base sur des stéréotypes ou sur un manque d’information.
      Donc, la prochaine fois, si vous n’êtes pas sûre, vérifiez vos informations avant de faire un commentaire (que je trouve) déplacé.

      J'aime

  4. Au contraire, ce dessin montre pour moi deux droits fondamentaux de l’humain : le droit de disposer de son corps et le droit de disposer de son esprit. J’entends dans le sens de disposer son esprit, de croire ou pas à une croyance, à une idéologie, une philosophie de vie…

    A mon sens, le voile est devenu un symbole de la violence faite aux femmes et ciblent ainsi qu’une minorité. Alors que les autres communautés sont tout aussi concernées. On pourrait presque parler d’un transfert de conscience : « arrêtes de te plaindre / tu as de la chance, dans d’autres pays, tu serais morte ». De plus, très peu de place est laissée aux principales concernées pour s’exprimer sur ce sujet… Par ailleurs, d’autres s’en emparent (souvent ceux qui monopolisent la parole) pour y déverser leurs discours racistes sous un vernis de féminisme.

    Merci Emma, d’avoir créer ce bel espace de parole et de réflexion.

    J'aime

  5. Super la liberté d’expression des sensations, perceptions,idées, toutes celles que j’ai lues et qui précèdent, sans restriction. Chacune et chacun dans son style et à sa manière, à partir de ce qui lui parait particulièrement important. La diversité est ce qui est le plus riche !

    Autant il me parait bizarre de demander des comptes ou de donner des leçons à quelqu’un sur son apparence ou sur ses choix de vie personnels, autant il me semble qu’il y a souvent un manque étrange dans les messages (pas forcément ceux d’ici) qui parlent du « droit » du choix de porter le voile (Et on parlerait de la kippa, ou de tout autre signe, de la même façon, que je ressentirais le même manque) :
    Pourquoi ne parle-t-on pas toujours du droit du choix : de porter le voile ou de ne pas le porter ? (Les 2 !)
    Pourquoi n’en parle -ton pas toujours de la même façon que nous avons coutume de parler, pour des personnes élevées dans n’importe quelle religion (citez les toutes pour moi dans la parenthèse, merci) : d’être croyant/e ou pas, de changer d’orientation ou pas, et, pour celles et ceux qui choisissent d’être croyants, d’être pratiquants ou pas et de suivre certains préceptes religieux (certains de son choix et pas d’autres) ou pas, etc… ?

    Il ne s’agit en effet pas uniquement (à mon avis) de croire ou pas en telle ou telle religion ou en telles ou telles valeurs. Il ne s’agit pas seulement (à mon avis) de ces droits légitimes que nous sommes très nombreuses et nombreux à respecter et à défendre.
    Il s’agit aussi de la tolérance pour tous les choix personnels, individuels, y compris à l’intérieur de n’importe quelle religion. Ou d’une vraie tolérance pour toutes celles et tous ceux, qui (même s’ils ont la même philosophie ou origine ou influence ou autre) ont individuellement le droit d’avoir des choix légitimes différents les uns des autres, d’être respectés par les autres, et de se respecter les uns les autres. Ce qui n’est pas toujours démontré (C.Q.F.D. F = faudrait).
    Une certaine crainte que mon style ne soit pas clair, mais tant pis….

    J'aime

  6. Si le voile était aussi porté par les hommes, je serais (presque) d’accord avec ce dessin (parce que comparer un droit durement acquis à une obligation religieuse, bof, mais passons).
    Mais je ne comprends pas, mais pas du tout, le courant féministe qui défend ce symbole patriarcale, la soumission des femmes à une règle édictée pour et par des hommes pour les contraindre, l’intériorisation de l’infériorité par des femmes qui s’enferment elle-même dans une cage de tissu alors que si souvent leurs hommes se baladent tête, bras et jambes découverts.
    Pourriez-vous m’expliquer comment vous pouvez d’un côté dénoncer la « charge mentale », posture sociale (mais intellectuelle finalement) résultat de siècles de domination masculine, et défendre le port du voile, posture religieuse (mais tout aussi intellectuelle) résultat de siècle de domination masculine ?
    C’est une vraie question, et s’il vous plait, pas d’argumentum ad odium pour couper court au débat, je chercher vraiment à comprendre. Ne me traitez pas de raciste comme pour Solange, qui n’a absolument rien dit de raciste au passage… Le port du voile relève d’une religion qui, même si née, élaborée et développée effectivement sur un autre continent, n’est finalement qu’une forme de pensée politique comme une autre et pas le reflet d’une différence d’origine, en tout cas dans le sens que je déploie ici.
    Merci !

    J'aime

    1. Vous reformulez votre question sans injonctions sur ma façon de vous répondre et je le ferai avec plaisir. Je ne vous traiterai pas de raciste si vous ne tenez pas de propos racistes.

      J'aime

    2. Hello ! Je renouvelle mon message précédent, car, même si je ne m’exprime pas de la même façon que Marguerite ni que Solange, je comprends tout à fait ce qu’elles disent et ce qu’elles cherchent à faire réfléchir ou à permettre de comprendre ou à questionner.
      Par contre, je suis vraiment fémininement et humainement désolée (il se trouve que je suis depuis fort longtemps non seulement humaine mais aussi très féministe. – Et j’espère que mon humour peut être audible !) que, lorsque quelqu’un rappelle le sens social ou politique qu’a aussi le port du voile, lorsque quelqu’un défend le droit de ne pas le porter et pas seulement le droit de le porter, lorsque quelqu’un rappelle la signification de la laïcité et de sa tolérance, pas seulement des religions, mais du droit de croire en d’autres choses qu’une religion, ou du droit de ne pas se laisser enfermer par les interdits et les préceptes d’une religion (n’importe laquelle), la défense immédiate présentée pour ne pas vouloir entendre ces idées et chercher à les discréditer est soit une accusation de racisme soit celle d’islamophobie. (Entre parenthèses, la lutte contre les tentatives de domination chrétienne a été longue et meurtrière, et pourtant, même de nos jours, personne ne l’a contrée et discréditée en parlant soit de racisme blanc soit de christianophobie.)
      Vouloir censurer, vouloir contraindre au silence, ou vouloir détourner de leurs sens d’autres idées avec ce genre d’accusations me parait plutôt effarant. Vous avez toutes et tous deviné, j’espère, que je ne parle pas uniquement des échanges qui peuvent avoir lieu ici.
      Ces échanges et expressions sont très importants, suffisamment importants et légitimes pour rester calmes, ne pas réagir à fleur de peau, en se privant de réflexion et en disant aux autres, à travers des étiquettes répulsives, qu’il est inutile de chercher à les comprendre et à les réfléchir.
      J’ai trouvé très sincère et émouvant le message de Cemile, et je tiens à lui dire que je comprends son désarroi lorsqu’elle est confrontée réellement à des jugements et à des rejets sommaires et expéditifs. Je suis sensible à ses demandes de dialogue et à ses propositions de dialogue comme à celles exprimées par d’autres qu’elle ici.

      J’espère que nous puissions tous et toutes comprendre que quelqu’un puisse sincèrement penser faire le mieux en suivant des indications de sa religion, de sa culture, de son milieu, de sa famille, de son parti, en partageant les raisons que celle-ci ou celui-ci lui donne pour les lui expliquer ou pour les lui justifier, et que cette personne n’est ni forcément abrutie ni conne ni fanatique pour autant.
      J’espère que nous puissions tous et toutes comprendre que quelqu’un puisse sincèrement penser que telles indications d’une religion, d’une culture, d’un milieu, d’une famille, d’un parti, peuvent aussi provenir d’autres raisons ou viser d’autres objectifs (ailleurs ou ici) que celles ou ceux qui sont énoncés, et que cette personne n’est ni forcément abrutie, ni conne, ni intolérante, ni malintentionnée pour autant.
      Ce qui me parait, à moi, le plus important, c’est le droit de chacune et de chacun dans une religion, une culture, un milieu, une famille, un parti, de choisir de suivre OU PAS tels préceptes et telles indications de cette religion ou de ce parti, de pouvoir avoir le droit de réfléchir et de choisir, de dialoguer avec les autres de son groupe comme des autres groupes. Et surtout, d’être toléré/e, d’être respecté/e, de ne pas être agressé/e, emprisonné/e, massacré/e, quel que soit son choix, pas seulement par et pour tous les autres, mais aussi par celles et ceux de la même religion, de la même culture, du même milieu, de la même famille, du même parti.

      Dans la mesure évidemment où nous ne sommes pas dans un univers où telle orientation d’une religion, d’une culture, d’un milieu social, d’une famille, d’un parti serait déclarée être la seule et unique à avoir droit de s’exprimer et d’être appliquée.
      Je rappelle (car qui sait il y en a peut-être besoin ?) que dans chaque religion comme dans tout autre choix de philosophie et de vie, il y a différentes « sensibilités », « orientations », « mouvements », qui font qu’il y a toujours des sous-groupes dans le groupe, avec différents préceptes, indications, permissions et interdits, choix dans les textes sacrés ou représentatifs.
      Pour le dire crûment sur ce thème vestimentaire du voile, il y a des musulmans et des musulmanes croyants des pratiquants, des non-pratiquants, et des non-croyants. (idem pour les chrétiens, les juifs, et toutes les religions.)
      Mais aussi il y a des musulmans et des musulmanes croyant/e/s pour qui le port du voile est un signe essentiel, alors que pour d’autres musulmans et musulmanes tout aussi croyant/e/s le port du voile n’a aucun sens, et que pour d’autres musulmans et musulmanes tout aussi croyant/e/s il est indicateur d’une oppression à combattre. Respectons les tous, et pas uniquement les premiers en ignorant les autres.

      J'aime

  7. Rebonjour Emma,
    En fait , je voudrais préciser ma question :
    Voici ce que dit la loi :
    Les tenues destinées à dissimuler le visage sont défendues dans tous les lieux publics sans exception (donc burqa, niqab) pour des raisons sécuritaires.
    Le port du hijab est autorisé dans les lieux publics et dans les universités. Il est interdit dans les écoles, collèges et lycées publics ainsi que pour les agents du service publics comme tous les signes religieux ostensibles. Il n’est pas interdit dans une entreprise privée. Si le règlement intérieur précise l’interdiction de signes religieux sur le lieu du travail, il doit en expliquer les raisons.
    – Etes-vous d’accord avec la loi laïque qui est appliquée en France ?
    – Et quelle est pour vous la signification du port du voile ?
    Merci

    J'aime

Les commentaires insultants, méprisants et/ou paternalistes seront modérés ! Merci ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s